Gilets Jaunes et ventes de Noël: les soldes d’hiver à la rescousse du retail ?

Depuis le 17 novembre 2018, les Gilets Jaunes prennent chaque weekend le contrôle des routes et ronds-points du territoire français, entravant significativement la circulation des usagers. Peu enclins à affronter les barrages et à braver les foules de manifestants, bon nombre de consommateurs ont abandonné les magasins physiques au profit du e-commerce. Pour le retail, c’est un coup dur, et les enseignes du secteur vont devoir s’échiner à remonter la pente dès ce début d’année 2019. Une opération qui pourrait être facilitée par des soldes d’hiver rondement menées !

 Boutique vandalisée

Gilets Jaunes : une perte de chiffre d’affaires de 25 % pour le retail

Bien qu’il soit encore tôt pour connaître les pertes exactes engendrées par le mouvement des Gilets Jaunes sur les ventes de Noël, celles-ci sont actuellement estimées à 25%. Si les artisans et TPE accusent le coup, les grands du secteur du commerce ne sont pas non plus épargnés par les conséquences économiques des manifestations.

Ainsi, les hypermarchés et supermarchés Carrefour auraient subi des pertes d’environ 149 millions d’euros, quand le groupe Fnac Darty déplore pour sa part 17 millions d’euros de manque à gagner. Selon le CNCC, le secteur du commerce aurait perdu environ 2 milliards d’euros durant les cinq dernières semaines 2018. Les grands centres commerciaux, comptant entre 40 et 70 boutiques, ont le plus souffert du mouvement des Gilets Jaunes, avec une baisse de fréquentation de 10,3% par rapport à 2017.

Un manque à gagner considérable pour le retail, qui semble largement profiter au secteur du e-commerce dont la croissance se porte on ne peut mieux en 2018 !

 

Gilets Jaunes : une hausse des ventes de 13.8% pour le e-commerce

Les différents blocages que les Gilets Jaunes érigent entre les consommateurs et les magasins représentent une véritable bénédiction pour le secteur de la vente en ligne, qui connaît une hausse de 13.8% en décembre. Une information à prendre au sérieux, puisque le retail pourrait dès lors concéder définitivement ces parts de marché au e-commerce.

En effet, les habitudes de consommations engendrées par les manifestations sociales sont susceptibles de perdurer. Certains consommateurs ayant gouté à la vente en ligne pourraient bien ne plus s’en passer, au détriment de leurs magasins habituels.

En fin d’année 2018, ce sont 56% des Français qui ont modifié leurs habitudes de consommation du fait des manifestations. 43% des consommateurs ont tout bonnement sauté le pas et décidé d’effectuer leurs achats de Noël en ligne. Pour éviter que ces habitudes ne s’installent, il est donc crucial pour les entreprises du retail de s’inscrire au plus tôt dans une opération de reconquête et fidélisation de leurs clientèles. Deux défis qui pourraient bien devenir les mots d’ordre des soldes d’hiver 2019 !

 

Les soldes d’hiver, une solution à la baisse de chiffre d’affaires de Noël 2018 ?

En moyenne, le chiffre d’affaires généré par les entreprises du retail durant les soldes d’hiver est environ 20% supérieur à celui d’un mois normal. Cet évènement constitue une belle occasion de remplir les caisses, mais aussi de reconquérir les clients partis faire leurs emplettes sur internet à cause des blocages consécutifs au mouvement des Gilets Jaunes. L’enjeu est tel que plusieurs fédérations de commerçants se sont levées pour avancer la date de début des soldes hivernales au 2 janvier. Une requête qui a fait polémique, avant d’être refusée par le gouvernement.

Pour utiliser à bon escient les soldes d’hiver, les entreprises devront, entre autres, mettre l’accent sur la valeur ajoutée des magasins physiques par rapport aux boutiques en ligne. Or, cette plus-value dépend hautement des forces de vente, que 73% des clients souhaitent pouvoir solliciter au cours de leurs achats.

La réactivité, la disponibilité et le professionnalisme de vos employés seront donc plus que jamais indispensables pour répondre aux exigences toujours plus élevées des consommateurs. Véritables ambassadeurs de votre marque, les vendeurs seront en première ligne durant les soldes pour polir l’image et développer le chiffre d’affaire de leurs entreprises.

 

Le recrutement temporaire : préparer les soldes 2019 pour compenser les pertes 2018

Afin de profiter pleinement des opportunités des soldes hivernales, les entreprises du retail ont tout intérêt à monter des équipes de choc pour dynamiser leurs ventes. Dans le contexte économique actuel, il s’agit non seulement d’accueillir, guider et fidéliser les clients, mais aussi de « récupérer » les consommateurs ayant effectué leurs courses de Noël en ligne. Pour ce faire, les enseignes du retail se doivent de mettre en avant leurs atouts, qui résident en grande partie dans l’expérience client offerte par leurs forces de vente.

En effet, on note que 30% des consommateurs français sont sensibles à l’accueil qui leur est réservé en magasin et 36% à la disponibilité des vendeurs. A contrario, 22% sont agacés de devoir attendre un vendeur parti chercher un article en rupture, et 54% sont découragés au moment de faire la queue à la caisse si celle-ci est importante.

Pour minimiser – voire éliminer – ces inconvénients, les entreprises du retail doivent anticiper les problématiques de sous-effectif souvent présentes lors de pics d’activité. Le recrutement d’employés qualifiés et au fait du fonctionnement de l’enseigne est incontournable pour éviter les ruptures et abandons, autant que pour augmenter le montant du panier moyen. Au-delà de ces problématiques courantes du retail, les soldes d’hiver 2019 doivent aussi être l’occasion de redorer l’image des magasins physiques, via l’instauration une relation client qualitative.

 

Pour recruter les meilleurs vendeurs, c'est ici

 

En définitive, les soldes d’hiver 2019 seront l’occasion de compenser, tout ou en partie, les manques à gagner de Noël 2018 consécutifs au mouvement des Gilets Jaunes. Nombre d’entreprises devront cependant passer par une opération de recrutement préalable pour booster leurs chiffres d’affaires avec succès. À l’aube de l’année de 2019, le recrutement de main d’œuvre temporaire s’avère donc être un enjeu central pour toutes les enseignes du retail souhaitant démarrer 2019 sur les chapeaux de roues !